Le projet Bokashi

seau bokashi 15 jours aprés

Alors que les déchets alimentaires pourraient être une véritable ressource pour les plantes et les sols, ils sont encore très souvent jetés et constituent près de 30 % de nos poubelles. S’il est facile de trier et valoriser ses déchets de cuisine en installant un composteur dans son jardin, c’est plus compliqué quand on habite en appartement. La BricoLowtech a donc cherché et expérimenté une solution adaptée aux personnes en appartement avec le procédé bokashi.

Le bokashi, qu’est-ce que c’est ?

C’est un processus de fermentation des déchets de cuisine dans un seau hermétiquement fermé, grâce à l’ajout de micro-organismes efficaces. Ils empêchent les pourritures et éventuelles mauvaises odeurs. On obtient du bokashi (« matière organique fermentée » en japonais) au bout d’une quinzaine de jours. On peut l’incorporer directement à la terre ou faire une jardinière puis planter après 3 semaines, sans passer par la phase plus longue de compostage. Peu encombrant, sans odeur ni mouchette, très simple d’utilisation, le seau bokashi est parfaitement adapté à un appartement et accepte tous les restes alimentaires.

Un projet low-tech

Toujours dans l’optique de réutiliser ce qui est jeté et réduire les coûts, la BricoLowtech a imaginé une version low-tech du procédé bokashi. Au lieu d”investir dans des seaux bokashi du commerce (entre 40 et 80€, sachant qu’il en faut 2), l’association récupère les seaux alimentaires (de 5 litres) de l’épicerie vrac Colégram et fabrique elle-même le démarreur bokashi (constitué de mélasse, son de blé et micro-organismes efficaces). Le démarreur bokashi est ainsi moins cher et est conditionné dans des bocaux en verre réutilisables.

Des points d’apport à Nantes Sud et ailleurs

Le jardin expérimental du Parc de la Crapaudine sert de base au projet pour tester l’apport de matière organique fermentée. Les adhérent.e.s peuvent venir y déposer leur seau plein. Différentes expériences sont menées pour valoriser la matière organique fermentée. Il est aussi possible de déposer son seau au local Ici Tri du Clos Toreau (2, rue de Biarritz) les jeudis de 15h à 17h. Enfin, une collecte à domicile peut être proposée aux habitant.e.s de Nantes Sud dans l’incapacité de se déplacer.

Fabrique à sol

En jardinière

En pleine terre

Afin que des habitant.e.s d’autres quartiers nantais ou de communes avoisinantes puissent valoriser localement leurs déchets de cuisine, des points d’apport sont peu à peu proposés dans des jardins ou structures partenaires comme la Galerie du Zéro Déchet en centre ville ou l’Agronaute sur L’Île de Nantes.

Envie de tester ?

  • Participez à un atelier gratuit d’initiation au bokashi (dates sur la page facebook)
  • Essayer dès 5€ le seau bokashi chez vous
  • Convaincu.e ? L’adhésion pour le seau bokashi est à prix libre à partir de 15€/an